Nachecruche : voir nèchecrusse. Nain : nèche (voir ce mot), « bande de grands nains ».

Nant'chepeck : roquet, bagarreur, du Flamand 'n jantjepek : le diable.

Nat'che : trempé, mouillé, du Flamand nat sous forme diminutive.

N'avoir : « l' n' n'a » (il y en a), synonyme « l' n'en n'a ».

N'axieux : pointilleux, minutieux, difficile.

Nèche : diminutif d' Ernest. Désigne égale- ment une personne peu vive : « il conduit comme un nèche », « c'est un vrai nèche ».

Nèchecrusse : croix de cendres. On dit également achecrusse et nèchecruche. Il s'agit bien sûr de la croix de cendres que l'on applique sur le front des fidèles le mercredi des cendres pour rappeler qu'ils ne sont que poussière. Contraction du Flamand 'n asche kruus.

Nècheprout' : demeuré (forme péjorative de « nèche »).

Neck : cou, du Flamand nek.

Neckestek : cou de morue, du Flamand (littérale- ment morceau de cou).

Nèt'che : diminutif de René(e).

Neuche : nez du Flamand neusje (diminutif de neuze : nez).

Neuche-neuche : les amoureux « font neuche-neuche » quand iIs se frottent le nez l' un contre l' autre.

Neut'che : noyau. « Aller au neutche » veut dire faire l'amour (très imagé), du Flamand neutje (petite noix).

Neuze : nez, du Flamand neuze.

Neuzenhouck : mouchoir, du Flamand neusdoek (mouchoir).

N'dans : dedans. « Ici n'dans ».

Niche : diminutif de Denise.

Nirt'che : rognon, tout petit, du Flamand niertje (rognon, diminutif de reins).

Nop'tche : « on reste su' l' nop'tche » quand on est oublié, qu' on reste à l' écart ou qu' on reste vieille fille, du Flamand 'n hoptje.

Nouckt' che : voir houckt' che.

Nougat : « Il est dans l'nougat » (il est saoul). Synonyme « etre dans l' thé ».

Nouneslâpt'che : sieste, café du pauvre, du Flamand noen (midi) et slap (sommeil) sous forme diminutive.

Nounn'tche : petit enfant, gode (poisson ressemblant à un petit merlan) « mon nounn'tche » (ma cocotte).

Noureboy : maillot de corps.